Les dessous de la politique

< mai 2021 (n° 485) >

Avec chemise, mais sans pantalons : les afficionados de la regrettée Rika Zaraï auront plébicité cette anecdote qui en dit long sur les déboires auxquels nous expose, par ses temps de « distantiation », le télétravail et la visio-conférence. Le bourmestre d'Anvers n'a-t-il pas, au début de cette année, répondu... en caleçon aux questions d'une journaliste ? L'infortuné, qui s'était crû à l'abris sous son bureau, avait oublié qu'un imposant miroir, plaçé juste dans son dos, offrait une vue imprenable sur son arrière-train. Plus culottée que lui, ladite journaliste le lui a fait incidamment remarqué au cours de l'entretient, plongeant notre politicien dans un moment de solitude des plus embarassants !

 

sans pantalon (quand on aurait deux jambes, on ne porte qu'un pantalon !)

aficionados

plébiscité

nous exposent (suivent deux sujets)

par ces temps (il s'agit ici du démonstratif, et non du possessif)

distanciation

visioconférence

bourgmestre

s'était cru (on a affaire au participe passé du verbe croire, et non de croître)

à l'abri (pas de « s » au singulier)

placé (nul besoin de cédille)

incidemment (l'adjectif correspondant est incident, avec un « e »)

fait [...] remarquer (quand deux verbes se suivent, le second est toujours à l'infinitif)

entretien (il est en l'occurrence question du nom, et non pas de la forme verbale)

des plus embarrassants