Paiera bien qui paiera le dernier !

< février 2021 (n° 482)

La vengence serait-elle décidemment un plat qui se mange froid ? Il y a peu, un entrepreneur brittanique devenu millionaire a racheté l'immeuble de la banque qui, vingt ans plutôt, lui avait refusé un crédit : sous prétexte qu'il manquait d'expérience pour mener à bien son projet, l'infortuné s'était même fait envoyé ballader avec une condescendence qu'il n'avait guère goûté ! Après de longs mois de vaches maigres (voire éthiques), l'interressé n'en a pas moins perçé, jusqu'à revendre son affaire pour six millions d'euro et faire bâtir quelques cent trente maisons et appartements dans la banlieue de Manchester. On imagine son exultation quand, pour les photographes, il pause aujourd'hui sur le seuil de « sa » banque !

 

vengeance

décidément

britannique

millionnaire

vingt ans plus tôt

s'était même fait envoyer (le verbe qui suit le participe passé fait est obligatoirement à l'infinitif)

balader

condescendance

qu'il n'avait guère goûtée (accord obligatoire du participe passé avec le COD qui le précède, à savoir le féminin condescendance)

étiques (attention au sens !)

l'intéressé

percé (jamais de cédille devant une voyelle autre que a, o ou u)

six millions d'euros (ce nom commun prend normalement la marque du pluriel, comme franc hier)

quelque cent trente maisons (quand quelque peut être remplacé par environ, c'est qu'il est adverbe et invariable)

il pose