Le niveau monte !

< octobre 2017 (n° 448) >

Chez les humains, on n'en jurerait pas. Mais, autour de nous, on en saurait douter : se sont vus récemment qualifier d'« intelligents » un pèse-personnes, une bouée, une brosse à cheveux, une caisse enregistreuse, une chaussure, un compteur électrique, une étiquette, un haut parleur, une patte à modeler, une poële, une piscine, un préservatif, un radiateur, un sac-à-main et même des pneux... Jusqu'à certains soutien-gorges qui sont aujourd'hui sensés en avoir dans le bonnet sous prétexte que, grace à leurs biocapteurs, ils repairent sans coup ferrir une récidive de cancer du sein ! N'exagérerait-t-on pas un tantinet ? Ce qui est excessif n'est-il pas appelé, peu ou proue, à devenir insignifiant ?

 

on n'en saurait douter (le tour est négatif)

vu qualifier (le participe passé suivi d'un infinitif reste invariable quand l'action que décrit ce dernier n'est pas accomplie mais subie par le sujet) ou vus qualifiés

pèse-personne

haut-parleur

pâte à modeler

poêle

sac à main

pneus

soutiens-gorge ou soutiens-gorges

censés (le mot commence par un « c » quand il peut être remplacé par « supposé »

grâce à

repèrent (le verbe repairer ne s'emploie que pour l'animal sauvage qui « est au gîte »

sans coup férir

N'exagérerait-on pas (nul besoin de « t » euphonique, la forme verbale se terminant elle-même par un « t »)

peu ou prou