Ils sont fous, ces chercheurs !

< octobre 2021 (n° 489) >

Sous prétexte que la meilleure alliée du jeune reste l'incapacité de se sustanter, des crânes d'oeuf de Nouvelle Zélande ont trouvé fûté de nous verouiller la bouche : grâce à un système d'aimants qu'a tôt fait d'installer le chirurgien dentiste, les machoires ne peuvent plus s'écarter que de deux millimètres, toute alimentation solide étant par la même rendue impossible. Moins invasif que la gastrectomie qui soustraie les deux-tiers de l'estomac, ledit procédé est sensé permettre au consommateur (si l'on n'ose dire !) de parler et de respirer. À corps et à cri, d'aucuns n'en stigmatisent pas moins une invention proche de la torture, n'hésitant pas à y voir un nouveau tribu payé à la grossophobie ambiante...

 

jeûne (l'accent circonflexe, qui distingue ce nom de l'adjectif homonyme, n'a pas même été remis en cause par la nouvelle orthographe)

se sustenter

crânes d'œuf (attention, e dans l'o)

Nouvelle-Zélande (avec un trait d'union)

futé (pas d'accent circonflexe, quoi qu'on en pense souvent)

verrouiller (sur le mode de verrou)

chirurgien-dentiste (trait d'union, là encore)

mâchoires

par même (adverbe, et non déterminant)

soustrait (il ne s'agit pas d'un verbe du premier groupe)

deux tiers (jamais de trait d'union entre le numérateur et le dénominateur d'une fraction)

censé (« supposé », et non « plein de bon sens »)

si l'on ose dire (aucune négation ici)

à cor et à cri

tribut