C'est reparti pour un Tour !

< juillet 2016 (n° 435) >

Après le ballon, le guidon... L'Euro n'a pas rangé les protèges-tibias que l'Hexagône brûle de s'enflammer pour ses martyres du maccadam ! Certes, l'éternelle hypotèque du dopage continue de peser sur une épreuve vieille, désormais, de quelque cent quinze ans. Certes, les ébourrifants exploits de nos cadors de la pédale sont acceuillis avec une toute autre circonspection que naguère. Mais l'enthousiasme n'est pas prêt de se démentir : les afficionados pulullent toujours sur le parcours, nos medias se font l'écho de la moindre péripécie. Ces lieux de pélerinage que sont le Tourmalet et le Ventoux peuvent dormir sur leurs deux oreilles : quoiqu'en pensent d'aucuns, le vélo a encore force beaux jours devant lui...

 

protège-tibias (le premier élément du nom composé étant une forme verbale, il doit rester invariable)

Hexagone

martyrs (il ne s'agit pas ici des supplices, mais de ceux qui les endurent)

macadam

hypothèque

ébouriffants

accueillis

une tout autre circonspection (l'adverbe tout est invariable devant un adjectif commençant par une voyelle)

pas près de (l'adjectif prêt serait suivi de la préposition à)

aficionados

pullulent

médias ou, à la rigueur, media

péripétie

pèlerinage

quoi qu'en pensent (en deux mots quand on ne peut substituer bien que)