Jour de fête

(Pont-à-Marcq, 2018)

Comment, en ce sixième jour d'octobre, ne saisirais-pas l'occasion de rendre un vibrant hommage au plus sympa des saints patrons ? Vous-mêmes qui vous êtes donné rendez-vous dans cette enceinte, ne me délivrez-vous pas, pour ce faire, un blanc-seing ? Cette dictée a beau être laïque, gratuite et tout sauf obligatoire, ne se doit-elle pas, de temps à autre, d'accueillir en son sein ces hommes et ces femmes dont la vie s'apparenta à un sans-faute ? Se peut-il que l'auréole ait ceint leur front altier par hasard ? Non mais, ils ont le halo, quoi ! Et saint Bruno le mérite plus que tout autre, quand il se serait vu balancer son port sans jamais avoir été béatifié ni canonisé en bonne et due forme. Faut-il que son comportement ait été sans tache ici-bas, pour qu'il fût ainsi repéré par le Très-haut !

Le plus ébouriffant, c'est que ce natif de Cologne, qui dut d'avoir découvert l'eau d'icelle aux fonts de sa cathédrale, fut au parfum ailleurs qu'en liturgie. Incollable sur l'épiclèse et la transubstantiation, il l'était aussi sur ce que notre langue recèle de cahoteux, voire de chaotique : rhéteur émérite, il sera un grammairien éclairé. Non pas de ces linguistes actuels qui, par-delà la frontière surtout, s'évertuent, parce qu'il est peu de mailles qui leur aillent, à détricoter les règles qu'ils sont censés vulgariser. Mais de ceux au contraire qui les décortiquent infatigablement pour leurs ouailles ébaubies. Ainsi fit-il à Reims en sa qualité d'écolâtre, jusqu'à ce qu'un prélat sans foi ni loi, simoniaque par-dessus le marché, le prît et l'envoyât au diable vérifier si le participe s'y accordait toujours.

Mais ce qui achève de me le rendre fascinant, c'est que l'ordre de Saint-Bruno qu'il fonda, quelque intransigeant et tatillon qu'il se hâtât d'être sur les exigences spirituelles (on relève chez ses membres plus d'érémitisme que de cénobitisme) ne dédaigna pas pour autant les affriolantes nourritures terrestres : la cote desdits chartreux ne dépend-elle pas tout entière de la fabrication d'une liqueur où, selon les ouï-dire et les on-dit, entreraient quelque cent trente plantes dont le mélilot, l'hysope officinale et le chardon bénit ? Inutile de préciser que l'hagiographe qui ourdit ce texte tiré par la tonsure en a descendu force hanaps — ou plutôt force canons, restons en odeur de sainteté — avant d'en accoucher, à seule fin que sa fête à lui devînt peu ou prou la vôtre à tous !

 

TEST

Comment, après cette apologie de saint Bruno, ne pas sortir par le « o » ?

- risotto, quiproquo, imbroglio, distinguo, maestro ;

- portfolio, aficionado, curaçao, azulejo, conjungo ;

- gruppetto, ayuntamiento, pupazzo,gingko, zemstvo.